📞 05 32 58 15 26

Le magnétisme, soigner les maux par les mots

Introduction au magnétisme par Stéphanie Subregis

Qui suis-je ?

Installée à mon compte depuis un an et demi, je pratique le magnétisme depuis l’âge de vingt-cinq ans.


Ma première expérience remonte à l'âge 10 ans, lorsque j’ai pu observer un soin prodigué par un homme alors appelé « guérisseur », qui a coupé le feu sur une blessure provoquée par de l’eau bouillante. J’ai pu voir ce même guérisseur enlever toute douleur à une personne souffrant suite à une piqûre de guêpe, par simple apposition des mains. 

Pour ma part, je souffrais à ce moment-là de multiples piqûres et irritations sur mes jambes, si peu habituée que j’étais au climat de la Dordogne, région dans laquelle je passais alors mes vacances d’été. Par un regard, le guérisseur a soigné mes jambes, qui se sont retrouvées apaisées en quelques heures.


Suite à ces vacances, j’ai gardé un souvenir curieux envers cette pratique que je ne connaissais pas, puis n’y ai plus pensé pendant longtemps.


Ce n’est que bien plus tard, à l’âge de 19 ans, que j’ai pratiqué le magnétisme pour la première fois… sur moi-même.

Je me trouvais alors seule sur mon lieu de travail, un pressing dans lequel j’utilisais régulièrement un très grand fer pour repasser les draps qui m’étaient confiés. Dans un moment d’inattention, j’ai laissé ma main sous le fer en l'abaissant. Je me suis retrouvée la main collée à la plaque, avec une brûlure importante, très douloureuse. 

J’ai du mal à me souvenir du geste précis que j’ai effectué à ce moment-là, mais j’ai choisi de me soigner. C’est ainsi que j’ai découvert, à ma grande surprise, que je ne ressentais plus aucune douleur : le feu avait été coupé.


Six ans plus tard, c’est sur ma propre fille, qui s’était elle aussi brûlé la main, que j’ai pu mettre en oeuvre à nouveau cette capacité à couper le feu.


Suite à ces premières expériences concrètes, j’ai continué pendant les années qui ont suivi à m’entraîner sur moi-même, sur mes proches et même sur mes animaux afin de développer cette capacité. Je me suis ainsi aperçue que je pouvais non seulement couper le feu, mais aussi soulager de nombreux autres maux, du corps et de l’esprit.

Nos questions

Comment avez-vous choisi de devenir magnétiseuse ?

J’ai hésité très longtemps, en dépit du soutien et des encouragements de mes proches. Pour moi, ce métier n’en était pas vraiment un, c’était une passion à laquelle je ne m’imaginais pas encore consacrer ma vie. De plus, je me sentais pas légitime dans cette position : je n’avais pas suivi de formation, n’avais aucun diplôme certifiant mes capacités, comment pouvais-je prouver que j’en étais capable ?


Le temps passant, mes capacités se développaient de plus en plus et j’ai commencé à y penser sérieusement. J’ai contacté de nombreux autres magnétiseurs et voyants avant de me lancer, pour m’assurer de la viabilité de cette entreprise, mais aussi pour m’aider à confirmer que cette voie était bien la mienne.

L’une de mes rencontres avec un autre magnétiseur, installé depuis plusieurs années, m’a confortée dans mon idée. Il m’a en effet expliqué avoir lui-même suivi une formation sur Toulouse, pensant renforcer ses acquis, améliorer ses capacités, voire même faire de nouveaux apprentissages.

Il est ressorti de cette formation avec le sentiment d’avoir perdu son temps : cette capacité, que nous pourrions aussi appeler don, était présente en lui naturellement, depuis toujours. Aucune formation ne pouvait renforcer ce qui était déjà acquis et qu’il continuait à travailler en permanence.


Ce qui, à mon sens, doit être très travaillé et maîtrisé, c’est la notion de développement personnel. Il est en effet primordial que, pour être en capacité de soigner et d’accompagner, le magnétiseur soit lui-même libéré de tous ses maux, présents ou passés. Pour ce faire, un long travail d’introspection et de développement personnel doit être mis en place, jusqu’à acquérir la certitude d’être en paix avec soi-même.

 

A ce moment, l’évidence était tellement flagrante que j’ai décidé de sauter le pas.

Le magnétisme, son origine et ses bienfaits

Il est très difficile de connaître précisément l’origine du magnétisme car c’est un soin qui existe depuis des siècles, voire des millénaires. Décliné de différentes façons, sous différentes appellations, ce traitement énergétique a peut-être toujours existé.


Il consiste en la transmission d’énergies, aussi bien telluriques que cosmiques, depuis leur point d’origine vers la personne soignée, grâce au canal que représente le magnétiseur.

L’énergie transmise par le magnétiseur ne doit pas être sa propre énergie, au risque de se retrouver épuisé dès le premier soin. C’est vraiment une énergie d’origine externe, qu’il canalise et transmet par ses mains, son souffle, voire même son regard.


Cette énergie permet un rééquilibrage intérieur des énergies de la personne soignée, éliminant les énergies négatives et renforçant les énergies positives.


Il n’existe pas une seule vraie façon de pratiquer le magnétisme, chaque praticien mettant en place sa propre façon de travailler, selon ses propres croyances.

Qu’est-ce qui fait votre particularité en tant que magnétiseuse ?

Au-delà des soins énergétiques à proprement parler, j’utilise ma médiumnité, qui est une capacité que j’ai mis beaucoup de temps à accepter, tant elle peut parfois déranger.

Le temps et l’expérience m’ont, là-aussi, appris à quel moment et de quelle façon l’utiliser.

Associée au magnétisme, la médiumnité me permet de lire dans les corps et exprimer les maux par des mots. Lors du soin, j’analyse chaque zone du corps et les messages qui me sont envoyés par chacun des chakras. 

Le soin se déroulant en silence pour me permettre de conserver intactes ma concentration et mon énergie, je mémorise ces messages et les restitue à la personne dès la fin du soin. Parfois surprenants, ces messages font toujours écho à la personne, éveillant parfois en elle la conscience de pensées ou blessures enfouies, souvent responsables du mal dont elle souffre.


Cette approche me permet de traiter le mal à la racine, là où il trouve son origine.

En effet, une douleur physique, si elle n’est pas causée par un traumatisme physique clairement identifié (une entorse, par exemple), trouve souvent son origine dans une douleur psychique. En traitant de façon simultanée la douleur physique et la douleur psychique, le résultat est souvent surprenant.


J’utilise également depuis quelques mois la litothérapie en renfort du magnétisme. J’ai pu constater combien certaines pierres pouvaient décupler le pouvoir de l’énergie transmise lors du soin et je les utilise donc ponctuellement, selon la douleur à soigner et son intensité.

Toutes les personnes que vous recevez sont-elles ouvertes à recevoir un soin ?

La plupart du temps, oui. Il m’arrive de rencontrer des personnes me disant « ne pas y croire », sur lesquelles les soins fonctionnent très bien malgré tout.

De la même façon, des personnes « convaincues » peuvent avoir besoin de plusieurs séances pour obtenir un résultat. 

Ce n’est pas une science exacte, chaque personne étant différente, sa réaction ne peut pas être anticipée.

Le magnétisme peut-il soigner des maux de tout ordre ?

Absolument. Il est aussi efficace dans le traitement d’urgence, comme une entorse ou brûlure, que dans le traitement de fond de blessures anciennes.


Le soin énergétique est très adapté au traitement d’angoisses inexpliquées, de douleurs physiques récurrentes ou d’autres maux plus profonds.


Les soins sont destinés aussi bien aux enfants qu’aux adultes, seule mon approche diffère en fonction de l’âge de la personne que je soigne.


Le soin énergétique est complémentaire à la médecine traditionnelle. 

Un soin énergétique ne peut en aucun cas se substituer à une approche thérapeutique classique, dans le cas notamment de maladies comme le cancer.

Comment se déroulent une séance de magnétisme et un suivi ?

Je débute toujours mes séances par un entretien, plus ou moins long selon si la personne est déjà venue me voir ou non auparavant. Lors de cet entretien, je note tous les points importants que la personne me confie, afin de savoir dans quelle direction mener le soin et avec quel objectif. Cet entretien dure en général 20 mn.


Une fois l’entretien terminé, je vais installer la personne, toujours vêtue, dans la position la plus adaptée au soin que je vais lui proposer. 

Pour un soin localisé au niveau de la nuque par exemple, je lui demanderai de rester assise. Pour un soin énergétique traitant tout le corps, je vais lui demander de s’allonger sur ma table de soin. Confortablement installée sous une couverture, un coussin sous la nuque, elle sera ainsi parfaitement détendue.


Je démarre le soin par une sorte de scan que je réalise avec ma main. 

Ma main prête, préalablement réchauffée, je vais la déplacer au-dessus du corps, plus ou moins près selon l’épaisseur de l’aura de chacun. Lorsque je passe au-dessus d’une zone douloureuse, les vibrations dans ma main se font plus fortes : je sais que c’est le point que je dois traiter. 

Cette recherche peut surprendre car il arrive que le point à traiter ne corresponde pas à celui où la personne ressent la douleur. Pourtant, c’est bien à cet endroit quelle trouve son origine et que je dois intervenir.


Par apposition des mains, je vais alors transmettre à la zone douloureuse, voire même à l’ensemble du corps, l’énergie nécessaire à sa guérison. Dans le même temps, j’évacue les énergies négatives.

Pour un soin localisé, la durée sera de 15 à 30 mn environ et pour un soin énergétique, 30 à 45 mn seront nécessaires.


Lorsque le soin se termine, je restitue toujours verbalement à la personne les informations qui m’ont été transmises par son corps.


Le mieux-être peut se faire ressentir très rapidement, en quelques heures, lorsqu’il s’agit de traumatismes physiques ou de douleurs récentes.

Dans le cas de douleurs anciennes ou plus profondes, d’autres séances peuvent être nécessaires, rarement plus de deux ou trois.


Généralement, la première séance est celle de la découverte, de soi, des énergies et de ce qu’elles apportent.

La deuxième séance est celle de la prise de conscience, aussi bien par la personne que par son corps, du changement qui s’opère et de l’origine de la douleur.

La troisième séance est celle de la libération, lorsque les barrières cèdent et que le soin porte ses fruits.


Je vais indiquer tout cela à la personne qui vient me voir, selon le mal qu’elle me décrit, afin qu’elle connaisse les étapes du suivi. Libre à elle par la suite de revenir vers moi pour mettre en place les deuxième et troisième séances, rapidement ou non, selon son ressenti. Je préconise toutefois d’espacer les séances d’environ un mois.


Je propose également tous les soins de magnétisme à distance, principalement pour traiter des douleurs localisées. 

Pour ce faire, je vais effectuer l’entretien de rencontre par téléphone en début de séance, puis demander à la personne de se placer dans une position confortable, l’esprit libre pour recevoir le soin.

Grâce à son prénom et une photo qui m’aura préalablement été envoyée, je vais pouvoir travailler sur la personne comme si elle était présente physiquement dans mon cabinet.

A la fin du soin, je la rappelle pour lui transmettre les informations qui m’auront été délivrées par son corps et lui en dire plus sur le soin en lui-même et le suivi qui pourrait être envisagé.

Quel est le coût de ce suivi ?

Une séance de soin énergétique est proposée à un prix variant de 40€ à 70€ selon les praticiens. De la même façon, les séances peuvent durer de 20mn à 1h30.


Pour ma part, je propose une séance d’une durée d’1h30 au prix de 60€, à mon cabinet ou à distance. Pour les enfants, le prix de cette séance est réduit à 50€.


Lorsqu’il s’agit de traiter une douleur localisée, je propose une séance d’une durée de 30 à 45 mn au prix de 35€, uniquement à distance.

En conclusion...

Le mal-être physique est souvent lié à un mal-être psychique, une blessure du passé que notre inconscient tente de camoufler mais que notre corps ne peut effacer.

Le magnétisme permet de remonter à la racine de la douleur et, sans effacer son origine, de donner les clés pour ne plus avoir à la supporter.

En tant que magnétiseuse, il est primordial pour moi de toujours rester humble et ne jamais porter de jugement sur les personnes que je rencontre. Elles doivent pouvoir me faire confiance.

Vous souhaitez contacter Stéphanie Subregis ?

Plus de publications

0 commentaires

Laisser un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant d'être publiés