Le massage holistique, un moment de détente

Introduction au massage holistique avec Julie Battistella


Qui suis-je ?

En terminant mon parcours scolaire, alors que venais de valider un Bac professionnel dans la tapisserie d’ameublement, je n’avais aucune perspective de ce que pouvait-être mon futur métier. Alors, une remise en question s’est imposée et l’idée du massage est venue de nulle part.

C’était d’autant plus étonnant que je n’étais pas du tout tactile à l’époque.


Cela m’est pourtant venue comme une évidence et j’ai donc décidé de me former en tant que masseuse bien-être.


Avant d’entamer cette formation, je n’avais jamais pratiqué de massage, ce fut une totale découverte. Cependant, obtenir une reconnaissance dans ce milieu comme un diplôme était très compliqué. C’est ainsi que mon parcours à commencé.

Originaire de Toulouse, je me suis dirigée vers une école privée d’esthétique dans laquelle j’ai été formée aussi bien à l’esthétique qu’au massage bien-être.

Suite à l’obtention de mon CAP, j’ai travaillé dans un salon de massage et d’esthétique pendant 9 mois. Seulement, je réalisais que les conditions de travail au sein d’un salon différaient complètement de la vision que j’avais de la pratique de ce métier. Je pratiquais beaucoup de massages, jusqu’à 7h par jour d’affilée. C’était un rythme très fatigant mais aussi très formateur. Toutefois, cela ne correspondait pas à ma conception du massage bien-être.


La prise de conscience du déroulement des séances de massage fut ce qui a déclenché la pause de quelques mois que j’ai prise. Finalement, ce laps de temps m’a prouvé que le massage manquait à ma vie.

J’ai donc repris mon activité via une personne qui m’a proposé de travailler avec sa clientèle en perspective de son départ. Puis, j’ai continué dans le même domaine dans un hôtel durant deux années.

Enfin, j’ai choisi d’aller jusqu’au bout de ce projet en me lançant comme auto-entrepreneuse.

Ainsi, mon projet pensé déjà bien auparavant venait de se réaliser. L’ouverture de mon salon en avril dernier fut l’aboutissement de mon parcours.


Nos questions

Comment avez-vous choisi de devenir masseuse ?

 L’idée de devenir masseuse est arrivée assez subitement, comme une évidence venue de nulle part.

Comment définiriez-vous le massage holistique ? 

Sans le savoir, le massage que j’ai pratiqué durant autant de temps était le massage holistique.


Je dirais que c’est une pratique faite sur mesure en fonction des besoins de la personne. En ce qui concerne la façon dont le massage holistique s’exerce, il n’y a pas de technique particulière ni de protocole à respecter. 


A contrario, c’est l’intention qui doit être bien particulière, c’est-à-dire prendre en considération l’entièreté de la personne. Prendre le temps avec elle, la masser en toute délicatesse avec le plus grand soin me semble être la priorité. 


Je caractérise le massage holistique comme une danse, possédant un côté artistique. Chaque mouvement doit être rempli de douceur et perçu comme un bienfait par le client.  

Pourriez-vous nous en dire plus sur le massage holistique ? 

Pas vraiment, néanmoins je le considère différent des autres massages.


Effectivement, il n’y a pas de protocole car il est intuitif. Il permet de libérer le mental et apporte une détente totale du corps. 


C’est comme si la personne était en pleine déconnexion intérieure et extérieure. 


Le massage holistique rend cet instant très personnel, il peut même impacter l’esprit et permet de faire abstraction du monde qui nous entoure.


Finalement, c’est pleinement une reconnexion à soi car ce massage nous fait complètement profiter de l’instant présent.  

Toutes les personnes que vous recevez sont-elles ouvertes à recevoir ce massage ? 

Non, pas toujours. Il m’est arrivé de me retrouver face à des personnes très tendues et fermées sur elles-mêmes, plus particulièrement en institut.


Personnellement, depuis que je suis à mon compte, je n’ai pas encore été dans cette situation, qui peut s’avérer inconfortable.


Par ailleurs, les personnes qui viennent se faire masser en institut sont peu souvent dans l’optique de vouloir profiter d’un moment de détente seuls. Leur venue peut être liée à un cadeau offert, alors ils ressentent l’obligation de le faire. 


Malheureusement, c’est ce qui rend les personnes fermées pendant le déroulement de la séance.  

Quels vont-être les bienfaits d'un massage holistique ? 

 J’exerce principalement pour procurer un moment de détente aux personnes qui viennent me voir. 


Malgré tout, il n’est pas rare que les clients prennent conscience pendant la séance qu’ils ont un mal-être physique ou psychique. 


Je pense que tout passe par le massage, car c’est à ce moment que les émotions de la personne font surface.  

Comment se déroule une séance ? Un suivi est-il nécessaire ? 

Je commence par accueillir la personne qui vient pour son rendez-vous, puis j’entame une discussion avec elle sur le massage à venir. 


Je lui demande si c’est son premier massage, pour adapter mon approche lors du massage en fonction de cela. 


Je l’interroge sur ses attentes : comment veut-elle ressortir de cette séance ? A-t-elle des tensions de son côté ?


Puis, je me charge de la mettre en confiance.


Ensuite, je me permet d’insister pour qu’elle me prévienne si les conditions de la séance ne sont pas optimales et qu’elle ressent une gêne par exemple.


Lorsque la séance s’apprête à débuter, je couvre toujours les parties intimes. Comme le massage est une approche intime et aborde la pudeur, il me semble normal de les mettre à l’aise.


Enfin, je m’oblige à ne pas parler sur toute la durée du massage pour que la personne puisse profiter pleinement et se détendre en toute tranquillité. L’absence de dialogue favorise la déconnexion mentale et ma concentration.


Une fois la séance achevée, j’échange avec le client, ce qui me permet de savoir comment il se sent.


On ne peut parler de suivi pour ce type de soins car l’objectif de détente est atteint à chaque fois. J’envisagerai peut-être à l’avenir de proposer une approche différente, incluant un suivi, mais jusqu’à présent ce n’est pas le cas.

Quels sont les conditions physiques de ce métier ? 

Il est certain que les conditions physiques dans un institut sont plus éprouvantes qu’en étant auto-entrepreneuse. 


Les massages dans un salon d’esthétique s’enchaînaient et me donnaient l’impression d’être dans une usine. Tandis que maintenant, je m’accorde 30 minutes de pause entre chaque séance pour récupérer de mon énergie.


Auparavant, il arrivait que je sente mes mains trembler, mais moins avec de l’expérience. 


Je me retrouve avec moins de fatigue en ayant pris un rythme de travail qui me correspond. De plus, lorsque l’on fait un métier que l’on aime, la fatigue devient un sentiment agréable. 

Quel est le coût d'une séance ? 

 Le coût est de 60 euros pour une heure, 80 euros pour une heure et demie et 95 euros pour deux heures.

En conclusion...

Lorsque je masse, j’ai la sensation agréable de me trouver au bon endroit, au bon moment.


Désormais, je me sens plus épanouie que jamais et en accord avec moi-même. Je suis bien là où je suis, je ne me vois pas ailleurs.


Le massage m’est tombé dessus et j’en suis heureuse car il est devenu ma passion

Vous souhaitez contacter Julie Battistella ?

Plus de publications

0 commentaires

Laisser un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant d'être publiés